Mélodrame, style iranien

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

My copy of Asghar Farhadi’s La belle City contient une introduction par Peter Scarlett, l'ancien directeur du Festival du film de Tribeca. Après avoir donné les grandes lignes de l'intrigue, il fait un avertissement, en quelque sorte, en disant que ce film iranien de 2004 pourrait ressembler à un film larmoyant d'Hollywood, avec son histoire d'un garçon qui essaie d'empêcher l'exécution de son ami pour le meurtre de sa petite amie, mais ce n'est pas un film larmoyant, dit Scarlett - C'est mieux que ça.

Il a raison, bien sûr, mais cette évaluation sous-estime à la fois ce film et son lien avec les grands mélodrames hollywoodiens. The Beautiful City emprunte beaucoup au cinéma hollywoodien classique : Dans son recours au plan traditionnel/au plan inversé en moyens gros plans, une caméra essentiellement statique et un cadrage direct, ainsi qu'un style de tournage et, surtout, de montage économique. (Il y a aussi une scène pivot, unique par son point de vue, dans laquelle la caméra filme au-dessus et par-dessus l'épaule de la femme principale, créant une tension et un pathos). Le style de montage, ainsi que la force morale de ses personnages, est l'une des principales raisons pour lesquelles le film avance si vite.

👀 Télécharger milliers de films sur le thème des gays 🏳️‍🌈 🍿 pour seulement $20 USD par an. Faites un don ici. 🔗

Là où il diffère du cinéma hollywoodien classique, c'est dans ses particularités iraniennes : Et là, je devrais à nouveau me distinguer de Scarlett : Ce qui me fascine dans Beautiful City, ce ne sont pas les parallèles avec la culture occidentale, mais les différences. Par exemple, si un garçon commet un meurtre alors qu'il est mineur, il peut être exécuté pour cela lorsqu'il a 18 ans, mais seulement si les parents survivants versent le prix du sang à l'État. De plus, si une fille est assassinée, le paiement est la moitié de ce qu'il serait si un garçon était assassiné.

Ce sont des révélations, c'est sûr, et on ne pourrait jamais dire que les personnages sont d'accord avec la façon dont les choses sont. Pourtant, ce qui porte vraiment ce film n'est pas un sentiment d'oppression, mais sa némésis : Une résistance très subtile et sophistiquée à la moralité et à la loi fondamentalistes, et une ouverture au sexe et au péché, si tu veux. Ma scène préférée du film se passe dans un café bizarre, décoré de portraits d'un bel homme iranien - une grande photo sur le mur le représente torse nu, avec un téton très proéminent, juste en haut, légèrement flou, à la gauche de la femme principale.

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

Lors de ce dîner, dans cet environnement, A'la, la meilleure amie du garçon qui doit être exécuté, et Firoozeh, la sœur du garçon, qui s'appelle Akbar, parviennent à flirter fortement, à suggérer la possibilité d'une infidélité, à discuter de manière préliminaire de leur éventuel mariage et à aborder de manière pointue les doubles standards imposés aux hommes et aux femmes dans la société iranienne, le tout sans jamais vraiment dire quoi que ce soit de précis à ce sujet. Tout n'est que feintes, contacts visuels ou non, sourires de tailles et d'éclats différents, taquineries, doubles sens, remises en question et toutes petites poussées au-delà des limites sociales, notamment en ce qui concerne sa jeunesse et leurs différences d'âge. (D'après ce que j'ai compris, il est courant qu'un homme plus âgé épouse une femme plus jeune ; l'inverse, non). C'est une scène merveilleuse et tout simplement brillante.

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

Rappelle-toi, après la révolution en Iran, il y a eu une répression de la libéralisation de la culture, et bien sûr, cela a affecté le cinéma. Les cinéastes iraniens ont dû dire ce qu'ils voulaient dire, souvent sans le dire franchement. La culture cinématographique iranienne subit donc des pressions similaires à celles que subissaient les réalisateurs américains pendant ce que nous appelons aujourd'hui la période du cinéma hollywoodien classique. Il fallait en dire plus avec moins. Ce genre de discipline met au défi certains types d'artistes, plutôt que de les faire taire. (Quelqu'un comme Judd Apatow pourrait utiliser un peu de cette discipline, je pense, sans pour autant lui souhaiter la censure). Les cinéastes iraniens se sont épanouis et ont influencé la culture cinématographique mondiale de manière disproportionnée.

Il y a trois instances dans ce film qui ont peu à voir avec le cinéma hollywoodien et tout à voir avec l'art et la modernité, car le réalisateur Asghar Farhad exprime comment ses personnages concilient les attentes et les tyrannies d'un ordre religieux conservateur, et la riche et profonde histoire éthique perse qui informe et enrichit leur vie quotidienne :

1) The film doesn’t reveal what or where The Beautiful City is until the movie is just about to wind down, and even then, it’s an aside, but one that points out class differences and separations, with some humor.

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

2) Le film s'ouvre sur le générique en noir, mais avec une bande sonore particulière en dessous : Je ne reconnaissais pas exactement les sons que j'entendais, mais j'en ai eu la certitude plus tard, lors d'une scène dans la cour d'exercice du centre de détention pour mineurs. Ce n'est que bien plus tard, alors qu'A'la est sur le point de prendre une décision qui va changer la vie de tout le monde, que les mêmes sons se produisent dans la bande-son, à un volume similaire. A'la regarde par la fenêtre et semble réaliser quelque chose, et là, j'ai compris aussi.

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

3) The sudden ending made me gasp, and was perfect, even though I don’t know what happened to any of the characters I’d come to care about. Rather than feeling cheated, however, I felt like Farhadi had challenged me.

Avoir la foi.

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

Of course, you realize: I’m in love with this boy.

Chercheur de chemin
Téléchargé avec plasq's Skitch!

Clique ici pour des photos plus équilibrées du film.

Apparently, it’s not on DVD. Télécharge-le ici.

0 0 votes
Classement des postes
S'abonner à
Notifier les
invité
0 Commentaires
Rétroaction en ligne
Voir tous les commentaires
0
Qu'en penses-tu ?x

Le streaming est désactivé jusqu'au 20 juillet.

Fermer
FR