Essayez-les : sexe gayromanceescrocs

Pourquoi Letterboxd n'est pas ma maison, ou personne n'a aimé ma critique de Boyhood

Je me suis plaint de Boîte aux lettresd quelques fois ici sur le blog et encore plus sur Twitter. J'ai également inclus un peu de sarcasme dans mes opinions sur Letterboxd. J'ai même envisagé d'écrire un billet plus long sur les raisons pour lesquelles je ne me considère pas comme un cinéphile, en utilisant mes objections à Letterboxd comme partie d'un cadre argumentatif.

Mais vraiment, j'ai déjà dit la plupart de ce que je voulais dire à propos de ce dernier dans un fil de commentaires sur le site que je vais supprimer après l'avoir posté ci-dessous.

Cette discussion a été suscitée par ma critique moins enthousiaste de Richard Linklater's Boyhood.

Seul un des commentateurs me suit encore (pas de Jonathan WhiteJ'ai oublié s'il y a eu plus de likes qu'un seul.

Je n'obtiens toujours pas beaucoup de likes.

COMMENTAIRES SUR BOYHOOD

Publié à l'origine sur ?Letterboxd le 14 août 2014.

20 COMMENTAIRES

Jonathan White

Rick, pourquoi ne pas simplement copier/coller tes pensées perspicaces ici ?

Rick Powell

Eh bien, comme tu le vois ci-dessus, lorsque la critique complète était là, je n'ai reçu aucun like. Au moins sur WordPress, je vois que les gens lisent et même parfois aiment le post.

Merci pour ton commentaire.

Jonathan White

Rick, tu pourrais peut-être le poster ici, et aussi fournir un lien vers ton site wordpress. Tu as été l'un des premiers dissidents de celui-ci, alors le manque de likes n'est pas une surprise. Les likes ne sont pas importants, et sur les opinions controversées, et les commentaires viennent avec le temps, ce que je trouve la partie la plus agréable de la publication.

Rick Powell

Merci pour la suggestion, mais je ne suis pas d'accord sur le fait que les likes ne sont pas importants. Les likes sont un encouragement à continuer à contribuer, en particulier sur les sites communautaires. Je pense que Letterboxd m'a dit de manière décisive qu'il ne se soucie pas de savoir si je contribue ou non.

Donc, je fais flotter une critique ici et ensuite, si elle me plaît, ou si elle correspond au thème du blog, je la déplace sur le blog WordPress. Quoi qu'il en soit, je ne veux pas de contenu dupliqué. Letterboxd est un bon outil de journal intime pour mon usage personnel, et c'est tout.

Jonathan White

Rick, je vois que tu as un certain nombre d'adeptes, dont certains sont des amis à moi. Lis-tu et aimes-tu leurs articles (en supposant que tu aimes vraiment leurs articles) ? Je ne parle pas ici d'aimer en masse, automatiquement, mais d'une véritable interaction avec tes amis où tu commentes leurs critiques. Je suis une très mauvaise critique, mais je reçois d'excellents commentaires de mes amis parce qu'ils sont justement des amis avec lesquels j'ai interagi.

Pourquoi ne veux-tu pas de contenu dupliqué ?

Rick Powell

J'essaie vraiment de n'aimer que ce que j'aime. ? Et ce n'est pas beaucoup. Je ne suis probablement pas aussi engagée que je pourrais l'être parce que je suis généralement déçue de ce que je peux apprendre ou découvrir à partir des commentaires des gens.

Mais je pense que l'aspect social de ce site est une sorte de corruption, car le fait d'aimer automatiquement est endémique et n'a pas grand-chose à voir avec ce que l'on ressent sur la qualité de l'écriture ou la perspective de la critique. Et je ne comprends pas du tout cela. (Je pense la même chose de Facebook.) Mais je prends les films et les opinions trop au sérieux pour faire quelque chose d'automatique. J'ai renoncé à trouver de bons écrits ici, mais j'apprécie l'honnêteté, ce qui signifie admettre son ignorance parfois et refuser de raconter des conneries ou de se laisser intimider par le consensus à d'autres moments, et aussi ne pas avoir peur d'être humain et d'avoir et d'expliquer des réactions humaines.

Et ce sont ces choses-là qui m'ont plu dans ton avis.

Rick Powell

Je ne duplique pas le contenu à cause des pénalités de recherche de Google. C'est peut-être prétentieux ?

Jonathan White

Rick, il y a des tonnes de critiques formidables et perspicaces ici. (certainement pas moi). Cherche un peu plus et je suis sûr que tu seras récompensé. Engage-toi, tu n'as pas besoin d'être un "like-whore". Écris juste un petit commentaire sur la critique de quelqu'un. Il n'est pas nécessaire que ce soit un commentaire de "personne populaire", juste le commentaire de quelqu'un que tu as trouvé et avec qui tu veux interagir.

Si tu penses que tous les gens ici ne sont que des crétins, alors je pense que tu te trompes.

Rick Powell

Tu peux peut-être nous indiquer quelques bonnes critiques ?

Si je commentais autant que je suis enclin à le faire, je ne me ferais pas beaucoup d'amis, et quand je commente positivement, les gens répondent environ la moitié du temps ? peut-être ?

Les chroniqueurs n'ont pas besoin d'être des crétins, et la plupart ne le sont pas, pour que je trouve ce qu'ils écrivent inintéressant. Je n'y peux rien. J'aimerais que la plupart arrêtent d'essayer d'être des universitaires ou des critiques de cinéma professionnels et qu'ils se contentent d'écrire une réponse honnête. Mais la plupart ne le font pas.

Merci pour l'engagement.

Jonathan White

Rick, il s'agit simplement de se faire des amis. Si tu écris des choses intéressantes (ce que tu fais, d'après ce que j'ai lu sur ton site wordpress) et que tu trouves ensuite des personnes intéressantes ici (et il y en a des millions) et que vous discutez ensemble, c'est la solution.

TajLV

Je fais partie de ces "like-whores" dont parlait Jonathan, et je "like" à peu près toutes les critiques de films que j'ai vues par ceux que je suis ? non pas parce que je suis nécessairement d'accord avec les commentaires ou que je me délecte de leur prose, mais parce que j'"aime" voir ce qu'ils ont à dire et que je veux les encourager.

Il m'arrive de "liker" une critique exprimant un point de vue que je ne partage pas (par exemple ta revue de Gone Girl), mais pas toujours (comme ta revue de Son). Après avoir vu "Boyhood"La semaine prochaine, j'aimerai probablement cette critique que tu as postée, même si tu me demandes de consulter ton lien et que tu ne me donnes pas de note sous forme d'étoiles comme indicateur. Pas de problème. Ne prends pas les "j'aime" trop à cœur. Les commentaires sont plus importants, et j'ai découvert qu'il faut donner pour recevoir. ?

Rick Powell

Merci, TajLV, pour ton commentaire. Mais il est bien plus facile de dire "ne prends pas les likes trop à cœur" quand on en a déjà beaucoup. Personne ne veut parler dans le noir. Si quelqu'un discutait avec moi, ce qu'absolument personne n'a jamais fait, ce serait une chose différente, et bienvenue.

Mais, tu vois, j'en sais déjà beaucoup plus maintenant que je n'en savais ? pourquoi les gens aiment des choses. Parce que c'est opaque pour moi. Mais le fait que tu puisses citer mes critiques est plutôt encourageant.

Et peu aiment ma critique de Sonmais je continue de penser que le film est si horrible que je ne peux même pas envisager comment le considérer comme bon. Il incarne tout ce que je déteste dans le zeitgeist actuel.

Je n'ai pas de classement par étoiles. Boyhood parce que je ne sais pas ce que j'en pense. Mais je suppose que le fait que je ne me réjouisse pas d'avoir à le revoir en dit long.

Jonathan White

Taj, tu n'es pas un Like-Whore, tout comme je ne le suis pas. Crois-moi, je t'ai examiné à la loupe avant de te suivre ?

Rick, cette histoire d'appréciation est vraiment exagérée. Je ne lis que les critiques des films que j'ai regardés. Après avoir regardé un film, j'essaie de lire toutes les critiques des personnes que je suis. Je les aime juste pour leur faire savoir que je les ai lues et que j'apprécie leur effort. Si je pense vraiment qu'ils ont quelque chose d'intéressant à dire, je ferai un commentaire, même si ce n'est qu'un simple "belle prise". Si je trouve ce qu'ils ont écrit vraiment intéressant, j'écrirai davantage. J'aimerais le faire plus souvent, mais même à mon modeste niveau de personnes que je suis, cela me prend des heures par jour, et c'est sans compter la rédaction d'un commentaire.

Alors, Rick, vas-y doucement et joins-toi à la communauté. Fais quelque chose comme moi, et je suis sûr que tu obtiendras beaucoup de likes. Pas assez pour devenir une "personne populaire", mais suffisamment pour que tes amis te disent qu'ils aiment ce que tu écris.

TajLV

@Jonathan - Scruté, hein ? J'ai donné 23 316 likes en moins d'un an ici. J'insiste pour être reconnu comme un "like whore".

@Rick - J'ai encore l'impression de trouver ma voie ici aussi, mais plus je participe, plus j'apprécie. C'est une communauté très accueillante et très internationale. Continue à travailler et à partager. Une fois que tu auras atteint environ 400 followers, tu recevras régulièrement des likes sur tout ce que tu écris.

Ken Rudolph

J'aime qu'on m'aime, c'est humain. Mais je crains de ne pas faire ma part pour "aimer" la plupart des critiques... simplement parce que je prends ce mot au sérieux. Je ne vais pratiquement jamais aimer une critique avec laquelle je ne suis pas d'accord, bien que si elle est bien écrite et convaincante, je pourrais faire une exception. En fait, je n'avais jamais pensé que le fait d'aimer pouvait être utilisé pour encourager les auteurs de critiques à participer. J'ai trouvé cette discussion méta particulièrement intéressante (et une telle discussion est très rare sur Letterboxd.) Et même si je suis parfois diamétralement en désaccord avec l'opinion de Mr. SonJ'aurais aimé qu'il y ait une option pour dire "d'accord" ou "pas d'accord", ce qui semble beaucoup plus utile que "j'aime".

Rick Powell

Salut Ken. Letterboxd ne m'a pas dit que tu avais commenté... mais je serais ravi de discuter avec toi sur... Son and Boyhood.

Il est certain que ce qui me déçoit le plus dans Letterboxd, c'est le manque de discussion. Il y a beaucoup d'échanges de bons procédés, qui frôlent la branlette, et beaucoup de flagorneries, et même si beaucoup de gens prétendent être des érudits ou des pros, les commentaires sont vides de sens, en général. Si j'avais su qu'il s'agissait d'un site aussi social que Facebook, je ne me serais probablement pas inscrite et je ne serais pas restée sur le site Critickerqui est de toute façon un bien meilleur moteur de recommandation et qui n'est qu'accessoirement social.

Les commentaires, surtout ceux qui me remettent en question, seraient fantastiques, mais il n'y en a jamais. J'aime argumenter, mais quelque chose dans ma façon d'écrire décourage les gens de commenter.

Et à TaJLV et Jonathan : Je pense que vous m'avez mal compris. Je ne me soucie pas vraiment des likes. Ce qui m'importe, c'est de savoir que des gens ont lu ce que j'ai écrit. Je ne le sais pas ici, mais sur WordPress, je le sais.

Au moins sur WordPress, je vois les visites et l'engagement grâce aux statistiques. Peu de gens commentent là aussi, même si ceux qui l'ont fait, y compris certains cinéastes, ont été gratifiants. Ce qui est plus courant, c'est qu'une ou deux personnes, toutes les deux semaines, ont lu et lu et lu et sont restées sur le site, parfois pendant des heures. Ils sont silencieux, mais ils lisent. Cela semble être le mieux que je puisse espérer, et c'est satisfaisant.

Steven Sheehan

Rick, ce que j'ai découvert au cours des deux dernières années que j'ai passées ici, c'est que pour établir plus de "likes" ou de commentaires, tu as besoin d'une section saine de suiveurs. Certaines personnes décident d'augmenter ce nombre en utilisant des méthodes plutôt cyniques, mais j'ai simplement continué à faire ce que j'aime, c'est-à-dire regarder des films et écrire à leur sujet, et j'ai la chance d'avoir pas mal de gens qui me suivent maintenant. Le fait de liker en masse sur ce site est un problème et plus vite les propriétaires s'attaqueront à ce problème, mieux ce sera pour tout le monde afin que nous puissions tous travailler sur un pied d'égalité.

Bien que je comprenne ce que tu dis à propos de certains commentaires, je dirais que ce site est à mille lieues de Facebook en ce qui concerne les commentaires vides. Il y a des gens qui postent des commentaires vides et sans valeur uniquement dans l'espoir d'obtenir quelque chose en retour au lieu de penser ce qu'ils disent. Encore une fois, l'une des grandes qualités de cet endroit est le respect que l'on porte à tous les autres. C'est une rareté sur Internet. Je ne pense pas que ce terrain d'entente que tu recherches existe, où les gens discutent, ne sont pas d'accord et respectent cela. Soit on joue la carte de la sécurité, comme c'est le cas ici, soit on tombe dans l'excès comme sur Twitter ou quelque chose de similaire. Tu n'es peut-être pas assez interpellé par les gens, mais je parierais que tu as pris conscience de l'existence d'un grand nombre de films qui n'avaient jamais été sur ton radar auparavant. Je pense que tout le monde dirait la même chose.

D'un autre côté, comme J. l'a dit à propos de l'interaction, as-tu beaucoup contesté les critiques avec lesquelles tu n'es pas d'accord ? C'est une façon d'interpeller et de susciter la discussion. Tu sais toi-même que cela doit se faire dans les deux sens. [Note de Rick : Bien sûr, je le sais maintenant. ce qui se passe quand je ne suis pas d'accord].

Rick Powell

J'admets avoir été naïf quant à ce qui est possible sur Letterboxd et je suppose que j'ai découvert quelques films dont je n'aurais pas entendu parler autrement, bien que j'en ai trouvé plus sur Criticker grâce à leur moteur de recherche, et un milliard de fois plus sur un certain site cinéphile de partage de fichiers, en plus de suivre une poignée de blogueurs dans des genres particuliers comme les arts martiaux et aussi... Jonathan Rosenbaum. Alors, beaucoup plus de découvertes sur Letterboxd ? Bien sûr que non.

J'ai fait des commentaires. Dans tous les cas, je me suis heurtée à un silence ou à des remarques défensives. Cela peut avoir beaucoup à voir avec mon propre style ou ton, bien sûr.

Je veux être lu, certes, mais je veux que mon écriture, ma compréhension et mon appréciation du cinéma s'améliorent et s'enrichissent, et cela ne s'est tout simplement pas produit ici.

Mais je continue à soulever un point qui a été ignoré, et je vais le soulever à nouveau, je ne pense pas qu'il faille être un spécialiste du cinéma ou un cinéphile pur et dur pour avoir quelque chose de valable à écrire à propos de votre réaction à un film. En raison de la culture qui règne ici, cette possibilité est sérieusement corrompue, non seulement par la recherche de likes et la flagornerie insipide, mais aussi par les gens qui prétendent être ce qu'ils ne sont pas ? des écrivains publiés, des critiques, des universitaires, des académiciens, voire des bidouilleurs ordinaires. Qu'y a-t-il de mal à être honnête sur ses réactions, d'où qu'elles viennent ?

Ainsi, nous obtenons beaucoup d'écrits prétentieux et répétitifs, remplis de mots qui ne veulent rien dire, comme transcendant par exemple, mais ce n'est qu'un exemple parmi des centaines, ou des mots dont les gens ne connaissent pas le sens, comme direction et... mise-en-scènepour n'en citer que deux, au lieu de réponses et d'opinions directes. Je ne lis plus de critiques, pour être honnête, parce que je peux dire dans les extraits quel genre de chose je vais lire avant de la lire, et à quel point la personne qui l'écrit est pleine de merde.

Merci, sérieusement, d'avoir répondu à tout cela. Vous êtes tous beaucoup plus tolérants que moi.

Steven Sheehan

C'est comme ça que tu vois les choses, alors c'est normal. Je suppose que je ferais partie de ces auteurs de style "académique", mais je ne me suis jamais sentie à l'aise de faire les choses autrement. Peut-être est-ce dû à des insécurités, à un manque de confiance ou au fait d'être tombé dans un modèle particulier lorsque j'ai commencé à écrire sur les films il y a 5 ans, je ne sais pas. Mais il est certain que je pense chaque mot. En même temps, je pense qu'il y a de très bons critiques personnels et honnêtes ici (Lise, Sally Jane BlackRembrandt Q Pumpernickel pour n'en citer que quelques-uns). Peut-être que comme tu le dis, le silence tient à ton ton, je n'en ai aucune idée. Je réponds à tout le monde parce que le fait que quelqu'un ait commenté, en bien ou en mal, quelque chose que j'ai écrit signifie quelque chose pour moi. Mais je comprends ce que tu veux dire. Peut-être que ce n'est pas le bon cadre pour ce dont tu as besoin ? On dirait que tu as une longueur d'avance sur moi avec cette conclusion en tout cas.

Rick Powell

Je n'ai pas dit que je n'aimais pas les écrits académiques, et je ne pense pas que les tiens le soient de toute façon, j'ai juste dit que je n'aimais pas que les gens écrivent comme s'ils étaient des académiciens alors qu'ils ne le sont pas.

Je pense que les réponses individuelles sont souvent tout aussi valables, voire plus valables, que celles des universitaires. C'est juste que la plupart d'entre eux semblent penser qu'ils doivent avoir l'air "intelligents", quoi que cela puisse signifier pour eux et pour ceux qui les lisent, et par conséquent, ils occultent leurs réponses plus authentiques. Le choix des mots dans ces critiques est un indice important de la quantité de conneries que je vais avoir ? oh putain, je me répète.

5 2 votes
Classement des postes
S'abonner à
Notifier les
invité
0 Commentaires
Rétroaction en ligne
Voir tous les commentaires
0
Qu'en penses-tu ?x

Vous voulez plus de films gays ?

Fermer

Il y a des SOLDES ! DESTOCKAGE ! SOLDES ! en cours.

fr_FRFrançais