note de film : Lucky Blue

Ces oiseaux peuvent chanter.

Lucky Blue
Réalisé par Håkon Liu
Suède, 2007

Je ne sais pas combien de fois j'ai regardé ce petit film ? suffisamment pour qu'il soit embarrassant de le compter ? mais je le trouve réconfortant à un degré peut-être disproportionné par rapport à ses réalisations artistiques, bien que celles-ci ne soient pas maigres.

C'est peut-être parce que les jeunes Tobias Bengtsson comme Olle, le personnage principal sensible et timide, ressemble à... le premier amour de ma vie. En lien avec ce sentiment de nostalgie larmoyante, il y a aussi la sentimentalité sans nuance du film, exprimée par le karaoké et une performance particulièrement maladroite mais lourde de sens de la part d'une femme. une chanson particulièrement ringardequi structure tout ce qui se passe pendant quelques jours dans un camp d'été en Suède, et aussi par la perruche éponyme qui s'échappe mais retrouve son chemin au bon moment. Le côté kitsch est considérablement atténué par la photographie expressive et rêveuse de Sophia Olsson et les performances discrètes dirigées par Håkon Liu. Je n'ai pas peur de qualifier ces performances, la mise en scène et le milieu, d'authentiques, non plus.

Quand Olle pleure sur les sentiments qu'il éprouve pour Kevin, le petit nouveau de la ville, et qu'il a l'impression d'avoir reçu un coup de poing dans le ventre, un peu sans raison, avant même que je me rende compte qu'il pleurait, cela me permet de me rappeler à quel point les émotions d'un adolescent peuvent mettre le bazar dans des choses qui sont en fait assez simples, et à quel point, à certains moments, et pas seulement dans les moments les plus bas, je me sens encore adolescente, surtout quand l'amour ou la luxure me poussent à l'impuissance.

Lorsque les deux garçons, qui finiront par être amants, nous le savons, mais hors champ et un peu au-delà des 28 minutes du film, lorsqu'ils tâtonnent avec des câbles électriques et finissent par allumer toutes les lumières de la scène du karaoké... c'est le moment le plus clair du film, le plus expressif et le moins nostalgique.

Kevin dit : "On a fait ça ?" et Olle répond : "Oui.

Ce n'est pas pour dire que c'est important, mais pour dire : à quoi d'autre t'attendais-tu, quand nous nous rencontrons ?

>

Vous voulez plus de films gays ?

Fermer
Films gays complets gratuits à télécharger
FR